Flirtant avec les 2 500 t en moyenne par an, le transport des colis lourds se limitait jusqu’alors pour le port de Bayonne à des opérations ponctuelles selon les années, de chargements ou déchargements de transformateurs électriques, pièces d’éoliennes, shelter métallique… « Ces colis étaient traités majoritairement sur Saint-Bernard, équipé d’une capacité de levage de 80 t mais limité en termes d’accueil de navires de plus de 130 m. À l’inverse,...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous