En fret maritime, la simplicité biblique n’existe pas. En vertu des Règles de La Haye-Visby (entrées en vigueur en 1977) – les régimes de responsabilité des armateurs en cas de perte ou de vol de la marchandise – il revient au chargeur d’en supporter les coûts, sauf s’il n’est pas en mesure de prouver que le navire n’était pas apte à la navigation, était mal géré ou incapable d’assurer le transport de la marchandise dans de bonnes conditions. La juste répartition...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous