Alors que les réglementations existent, l’association de défense de l’environnement Robin des Bois, en tête de proue sur cette problématique depuis bien des années, s’étonne que ce genre d’aléas puisse encore se produire: « les porte-conteneurs perdent chaque année dans leurs traversées des dizaines de milliers de colis (…) qui contribuent à faire des océans et du littoral des décharges sauvages, alors qu’ils pourraient être évités avec des mesures...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous