Par un décret pris le 8 mars 2019 par le Premier ministre, et entré en vigueur dès sa parution au JO le lendemain, plusieurs parties du Code des transports sont modifiées. Cette actualisation de la réglementation touche en premier lieu l’administration des ports maritimes et fluviaux. Ainsi, les Grands Ports maritimes et le Port autonome de Paris seront désormais soumis aux mêmes règles concernant l’intérim des organes de gouvernance, la nomination des commissaires du gouvernement ou encore les fins de mandats des...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous