Le temps passe et rien ne change. Le port planté en bordure de la Méditerranée, à l’Ouest de la Sicile, veut à nouveau se positionner comme l’un des plus importants chantiers navals de la région, notamment sur le marché des paquebots de croisière. C’est tout le sens du protocole d’accord industriel qui a été signé début février entre l’Autorità di sistema portuale del Mare di Sicilia Occidentale (AdSP) et le chantier naval italien Fincantieri. Afin de repositionner...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous