L’assemblée générale des actionnaires confirmera finalement l’actuel patron à la tête du groupe italien de construction navale, futur repreneur des Chantiers de l’Atlantique. Le Mouvement 5 Étoiles (M5S) aura pourtant tout tenté pour éviter que ce manager âgé de 75 ans et depuis 15 ans aux commandes de Fincantieri (contrôlé par l’État) soit confirmé dans ses fonctions. Le parti politique au pouvoir lui reprochait notamment son salaire et ses bonus « qu’il s’...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous