L’Afrique de l’Ouest ne pèse que 4 à 5 % du trafic annuel du port de Sète (4,1 Mt en 2018), mais est une valeur sûre, avec une escale tous les vingt jours opérée depuis plusieurs années par un navire roulier du groupe napolitain Grimaldi. « Le trafic à l’export est principalement composé de véhicules, qu’il s’agisse de bus, de voitures, de fourgons, de camions », explique Hélène Tarroux, directrice de l’agence Navitrans du port de Sète, et ont pour...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous