« Pour rendre un projet d’éolien flottant assurable, il faut démontrer que la technologie est fiable, en détaillant la nature des flotteurs et des turbines, et les composants de l’installation », décrypte Laurent Vatey, chargé de clientèle à Bessé Industrie &Services. « En l’absence d’historique sur ce marché, il faut impliquer les courtiers très en amont pour établir des tarifs de primes et construire un dossier d’évaluation. C’est la meilleure fa...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous