Le cumul de valeurs, qui va de pair avec le gigantisme des navires, fait partie des « hantises » des assureurs. Pour assurer un ensemble de marchandises susceptibles d’être perdues en une seule fois, ils ont pris le parti de mutualiser la prise de risque. Mais avec la perspective d’un Brexit sans accord, l’accumulation de marchandises, et donc le cumul de valeurs assurées, pourrait se produire aussi sur les quais. « On a pu percevoir l’impact récemment avec la “grève du zèle” des douaniers. Pour nous,...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous