Dans quelle situation « récupérez-vous » le port? Pascal Gabet: Dans une situation inédite. Avec un trafic maritime dépassant 23 Mt, jamais vu depuis les années Petroplus (la raffinerie de Petit-Couronne, qui a cessé ses activités en 2012, NDLR), 2018 a également été une excellente année pour le trafic fluvial, à 5,2 Mt. Pratiquement toutes les filières en ont profité. 2019 a démarré fort. Fin mars, nous étions en progression de 10 %, et même à 30 %...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous