Le concept des VSA (vessel sharing agreement) et autres alliances vont-ils rester l’apanage des seuls armements exploitant des services de lignes avec des porte-conteneurs? Les choses pourraient se préciser rapidement, du moins pour certains trafics où il y surcapacité et baisse de volumes, comme c’est le cas actuellement sur la route Europe-Asie. Il y a effectivement moins de cargaisons dans divers ports européens à destination de la côte ouest-africaine, notamment dans le segment du conventionnel/breakbulk. En 2018, Anvers a marqu...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous