La mise au point de l’hydrolienne D10, « première hydrolienne industrielle 100 % française », de la société Sabella se révèle décidément plus complexe que prévu. Après une première immersion en juin 2015 pour des essais initiaux d’une année, elle avait regagné Brest le 14 juillet 2016. Elle est à nouveau, depuis le 11 avril dernier, sur le terre-plein du quai de réparation n° 1 du port de Brest. Immergée pour une durée prévue de trois ans par 55...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous