Après avoir achevé la rénovation des 1,6 km de voies qui séparent la gare de la Seyne-sur-Mer du terminal maritime de Brégaillon, Colas Rail va s’attaquer à la partie la plus délicate du chantier, à savoir le remplacement du pont ferroviaire métallique de type Eiffel, endommagé à de multiples reprises sous le coup de passage de camions. Le seul remplacement du pont absorbe à lui seul la moitié de l’investissement global de 3,7 M€ supporté (à parts égales) par la CCI...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous