En 2018, Rouen a traité 23 Mt d’origine maritime et 4,5 Mt via le fleuve. Pourtant placé dans un contexte social difficile, le rail a enregistré une progression de 34,5 % de ses acheminements terrestres liés à l’activité portuaire rouennaise. Ceux-ci ont totalisé 1,43 Mt, soit une part de 6,3 % dans le report modal du trafic maritime. « Actuellement, 80 trains de fret desservent les terminaux portuaires rouennais chaque semaine », indique Emmanuelle Saura, directrice de SNCF Réseau Normandie. Cette masse de fret...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous