En janvier, Maersk annonce son intention de devenir d’ici trois à cinq ans un « intégrateur mondial de la logistique des conteneurs ». En avril, CMA CGM a amorcé le processus qui devait le conduire à l’acquisition de Ceva Logistics pour « intégrer » l’expédition de bout en bout. Peut-on mettre sur le même plan les deux stratégies? Pierre Cariou: Historiquement, il y a toujours eu des intentions d’intégration verticale de la part des armateurs qui, à la moindre difficult...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous