C’est un fait. Le Rif accorde certaines largesses fiscales: taxe au tonnage, acquisition des navires en crédit-bail fiscaux, exonération de TVA et de droits de douane, de TCIPE, de contributions patronales au régime de protection sociale des gens de mer (Énim), exonération de l’IR pour les marins naviguant 183 jours sur douze mois glissants, détaille Stéphane Garziano. Et le guichet unique, qu’il dirige depuis Marseille, est un « véritable atout ». Difficile de comprendre dans ce cas qu’il peine...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous