« Une nouvelle ère s’ouvre pour la desserte des îles et l’avitaillement des futurs navires au gaz naturel liquéfié (GNL). L’alimentation de la Corse et de la Sardaigne, qui a un projet de terminal méthanier à Oristano, constitue une opportunité dans le paysage des approvisionnements qui s’esquisse. Déjà des camions-citernes chargés de GNL partent depuis Fos-Tonkin pour rejoindre la Sardaigne en ferry depuis le port de Livourne », explique Giuseppe Spotti. Le directeur de la straté...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous