Selon l’organisation représentant les industriels de la chimie (900 entreprises, 1 300 établissements, 165 000 salariés en France), le mode fluvial ne capterait que 4 % des trafics de la filière à l’échelle nationale et 6 % dans le bassin Rhône-Saône. L’étude * , présentée fin mai à Lyon, mandatée par France Chimie et en partenariat avec Compagnie nationale du Rhône, Voies navigables de France, le port de Marseille-Fos, l’État et l’UE, a été r...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous