Révolution. Un terme un peu trop facilement apposé dès lors qu’il s’agit de technologies. En l’occurrence, le langage a contaminé le secteur portuaire et pas une conférence ne dérogerait désormais à la règle de mettre à l’ordre du jour l’intelligence artificielle, l’IoT, la blockchain et tous les autres équipements connectés qui capitalisent sur les solutions numériques et la valorisation des données (massives dans ce secteur) pour identifier plus précis...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous