« En prenant le risque d’investir lourdement dans les technologies les plus modernes, le port de Rotterdam va être une source d’inspiration pour ses concurrents car il va faire monter d’un cran les exigences des utilisateurs et des clients portuaires ». En une phrase, Bret Greenstein a résumé tout l’enjeu contenu dans la révolution digitale. Le vice-président d’IBM pilote la plateforme Watson loT, les capteurs embarqués dans la quasi-totalité des objets génère une telle masse de donn...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous