Si le système allemand est pratiquement similaire à ce qu’a initié Rotterdam, Anvers s’est limité au traitement automatique du stockage. Dans le port scaldien, DP World a procédé à une petite automatisation qui concerne les zones de stacking des conteneurs. Dès qu’un tracteur ou un straddle carrier dépose au début de la zone de stacking un conteneur, ce dernier est pris en charge par le portique qui va le placer à l’endroit prévu. Même opération pour l’é...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous