Invité par l’UPF début juin à Paris, Gilles Bergot, chef adjoint de l’unité D3 Ports et voies navigables de la Commission européenne, a dressé quelques contours de ce que sera le cap de future politique portuaire européenne. L’application de textes et la poursuite de programmes adoptés avant la fin de la précédente mandature en donnent un aperçu. Pour rappel, le règlement 2017/352 relatif aux services portuaires, qui encadre l’accès au marché, le financement et les aides...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous