Profitant de la visite fin mai sur le premier port portugais du ministre chinois des Ressources naturelles, Lu Hau, le gouvernement portugais a appelé les entreprises chinoises à investir dans la concession du nouveau terminal de conteneurs, Vasco de Gama, afin d’en faire la « porte Atlantique » du projet des « nouvelles routes de la soie » lancé par Pékin. L’appel d’offres visant à attribuer la construction et la concession pour 50 ans du nouveau terminal sera lancé « le mois prochain ou au mois de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous