Depuis la fin de l’année dernière, les terminaux belges du groupe Euroports, qui ont pour actionnaires trois fonds de pension – Brookfield (40 %) USA, Antin Infrastructure Partner France (38,8 %) et Arcus Infrastructure Partner (21,2 %) – sont à vendre. La valeur de l’entreprise basée aux Pays-Bas, dettes comprises, était alors évaluée à quelque 800 M€ et son CA à plus de 500 M€. En janvier dernier, les gouvernements de la Flandre et fédéral belge, via leur propre fonds d’...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous