China Shipbuilding Industry Corp. (CSIC) et China State Shipbuilding Corp. (CSSC) ont été autorisés à fusionner par la State-owned Assets Supervision and Administration Commission (SASAC), l’autorité contrôlant les actifs appartenant à l’État. La nouvelle entité – appelée China Shipbuilding Group – affiche 410 navires dans son carnet de commandes. Les deux leaders chinois de la construction navale, qui ne formaient qu’une seule entité jusqu’en 1999, ont ces derniers mois proc...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous