Le fait majeur de 2019, jusqu’à présent, reste l’annonce de la vente par CMA CGM d’une partie de ses actifs portuaires. D’après Alphaliner, la vente viserait à se renflouer. L’endettement du groupe français, qui aurait atteint fin mars près de 20 Md$, a été exacerbé par l’acquisition de Ceva Logistics. Les 32 terminaux concernés (sur les 45 que le compte le groupe via deux sociétés) sont ceux exploités par CMA Terminals, filiale à 100 % du groupe franç...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous