Le 9 août dernier, le Santos Express d’Hapag Lloyd s’amarrait à Posorja. Avec ses 10 600 EVP, il a été le premier navire post-panamax à faire escale dans un port de l’Équateur. Le terminal en eaux profondes a été construit en deux ans par DP World. Situé à l’entrée de la baie qui mène, par le fleuve Guayas, au port de Guayaquil, le premier port du pays et sa capitale économique. Les deux sont évidemment connectés, Posorja faisant en quelque sorte office de base avanc...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous