La conteneurisation en France est une aventure économique frustrante. L’équipement portuaire n’est pas en cause. Il ne s’agit pas davantage d’une problématique de compagnies, mais du socle même de l’activité: les échanges. La deuxième économie continentale devrait générer un volume d’activité proportionnel à son commerce extérieur. Le premier regard statistique est à porter sur le rapport entre la population et le volume annuel de conteneurs. Selon des donn...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous