Bénéficiant d’une avance sur ses concurrents directs que sont Anvers et Hambourg, le premier port maritime européen (14,5 MEVP) s’arroge une part de marché croissante qui s’est étoffée à 32,3 % cette année contre 31,2 % en 2018. Loin devant Anvers (27 %) et Hambourg (19 %). Le phénomène des alliances, la reprise de Hamburg Süd par Maersk tout comme la taille croissante des porte-conteneurs sont des aubaines pour le port néerlandais, dont un tiers du trafic provient du conteneur (un quart voici...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous