« Gioia Tauro est plongé dans le coma, il faut agir et vite! » répètent alarmistes les syndicats portuaires. Entre 2016 et 2018, le port situé dans la région de Calabre est passé de 2,80 à 2,29 MEVP (– 4,5 %), après un passage à vide entre 2016 et 2017 où il avait dévissé de 14 %. Dans ses meilleures années, le terminal a géré un trafic de l’ordre de 3,5 MEVP. Une Zone économique spéciale (ZES) avait été créée en janvier...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous