L’année dernière a constitué un tournant pour les lamaneurs français de la façade méditerranéenne. Elle a vu l’aboutissement du projet de création d’un centre de formation et d’un diplôme de lamaneur, une première pour cette profession. « Jusqu’en 2018, les lamaneurs étaient formés sur le tas dans une forme de tutorat », explique Franck Rossi, président de la coopérative de lamanage de Marseille et du golfe de Fos. Avec les sociétés de S...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous