La révision de l’exemption en bloc dont bénéficient les transporteurs de lignes régulières réunis en consortium (qui leur permettent de ne pas être soumis aux règles européennes qui prévalent) prend une tournure qui déplaît fortement aux opérateurs portuaires. La Commission européenne a proposé de prolonger sans modification le règlement actuel pour une durée de quatre ans. Un tel statu quo réglementaire, alors que le marché s’est transformé en...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous