Après trois éditions organisées de façon bisannuelle à Paris Porte de Versailles, le salon de la « croissance bleue » se pose dans le port phocéen en février. Parce qu’il a un « rôle économique évident le long de la façade méditerranéenne », est-il justifié. Le rendez-vous d’affaires, créé par le Groupement des industries de construction et activités Navales (Gican), en partenariat avec le groupe Ouest France-Le Marin, adresse l’industrie...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous