Risque de « Stranded assets ». Les actifs pétroliers et gaziers sont touchés par le risque « d’actifs bloqués », une expression pour décrire ces projets liés aux énergies fossiles dont la valeur diminue par l’évolution de la législation, des contraintes environnementales ou des technologies. Chez Chevron, les pertes sont estimées entre 10 et 11 Md$ par les analystes financiers, 2 à 3 Md$ chez BP, etc. Contraints de regarder ailleurs, les pétroliers se tournent vers les agro-...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous