Après les premiers essais en septembre 2018 de l’armateur islandais Samskip sur le Samskip Endeavour de 800 EVP avitaillé avec 22 t d’huiles végétales hydro-traitées, l’année 2019 aura été celle de plusieurs tests à grande échelle de biocarburants marins issus de ressources cellulosiques (résidus forestiers et déchets agricoles). Le transporteur français et n° 4 mondial, CMA CGM, a ouvert le bal en début d’année et marqué la fin de l’année par un...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous