Pasaia souffre traditionnellement de sa situation au fond d’une rade reliée à la mer par une embouchure étroite de 1,2 km de long. Le coûteux projet de création d’un port extérieur devant le mont Jaizkibel (765 M€), fortement soutenu par la communauté portuaire, avait été abandonné en 2014. La crise de la sidérurgie au Pays basque espagnol et la forte réduction des importations de ferraille ont fait plonger le trafic de 5,5 à 3,1 Mt entre 2006 et 2018. Pour enrayer le recul, les...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous