Après des débuts prometteurs, le RIF a connu un long passage à vide. Où en est-on? Stéphane Garziano: Il y a désormais 337 navires immatriculés au RIF, soit 4,6 % de plus qu’en 2018, pour une jauge totale en progression de 0,6 %. La tendance est encourageante pour 2020 et 2021. De nouveaux navires sont annoncés en flotte, en particulier cinq méthaniers et la série des porte-conteneurs au gaz de 23 000 EVP de CMACGM. L’emploi maritime français devrait s’en trouver conforté. L’horizon s...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous