,
Le développement des zones logistiques dans la périphérie des ports a créé des espaces quasi captifs pour une partie du trafic. Le port de Marseille, avec les parcs d’entrepôts autour de Fos et au-delà dans les Bouches-du-Rhône, a fixé un volume conséquent de conteneurs pleins pour l’import comme pour l’export. Un volume qui peut être estimé à 0,5 MEVP. La situation du Havre est un peu différente. Certes, le parc logistique à proximité est moins important, mais le...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous