, ,
Rompus à la volatilité, les marchés agricoles donnent néanmoins le mal de mer tant ils sont chahutés par le vent de panique qui souffle en ce début d’année. Les séances agitées, où les cours ont atteint des niveaux très élevés, se sont succédé. Après près de deux ans de guerre commerciale féroce entre la Chine et les États-Unis, à coups de droits de douane punitifs réciproques sur des centaines de milliards de dollars de biens, qui a affect...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous