Norlink Ports, qui rassemble les ports et opérateurs maritimes et fluviaux des Hauts-de-France, s’est engagé dans la recherche d’énergies alternatives pour les transports terrestres massifiés. L’association a ainsi commandé une étude sur l’utilisation du gaz naturel comprimé (GNC) par les locotracteurs, ces engins ferroviaires de faible puissance utilisés sur les réseaux ferrés privés pour déplacer les wagons ou former les trains. L’étude a été faite avec la...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous