Le secteur portuaire britannique envisage son avenir proche avec un curieux mélange d’excitation et d’optimisme. La sortie officielle de la Grande-Bretagne de l’Union européenne le 31 janvier s’est déroulée sans incident, rendant superflues les mesures prises en anticipation, telles que des services maritimes supplémentaires et les aires de stationnement pour les camions à l’extérieur de Douvres. Cependant, un retrait sans accord reste une option à l’issue de la période de transition de 11 mois...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous