Face à la concurrence des sociétés internationales spécialisées, comme APM Terminals, Bolloré Ports ou encore SeaInvest, quelques sociétés parapubliques africaines résistent encore. La Société béninoise des manutentions portuaires (Sobemap), installée sur les quais polyfonctionnels du port autonome de Cotonou depuis plus de cinquante ans, en est l’un des exemples les plus manifestes. Nabil Abdoulaye Traoré, président de son Conseil d’administration, vient de rappeler tout l...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous