Le président de l’Autorité portuaire de Castellón (APC) vient de prendre la barre de Puertos del Estado, l’entité de tutelle des 28 autorités portuaires qui dépend directement du nouveau ministère des Transports. La décision met fin à une période d’instabilité à la tête de cet organisme dont c’est le 3 e président en deux ans. Cette entrée en fonction intervient dans un contexte délicat. Le trafic portuaire est en baisse (-1,8 % en janvier) et le Coronavirus...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous