Le groupe espagnol est le premier à avoir déclaré (certes opportunément en marge de l’ouverture de la COP25 à Madrid) « revoir entièrement sa stratégie pour atteindre la neutralité carbone en 2050 ». Repsol entend augmenter significativement la production d’énergies renouvelables et s’engage à augmenter son prix interne du carbone à 25 $/t en 2025. Pour s’épargner des critiques de « greenwashing », ses dirigeants verront au moins 40 % de leur rémuné...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous