Pour la première fois, en 2019, la production de gaz, une énergie sur laquelle le groupe français mise en investissant lourdement, a dépassé celle du pétrole. Le numéro quatre mondial parmi les sociétés privées a publié début février un bénéfice en repli de 13 % pour 2019, s’établissant à 11,83 Md$. Les résultats ont notamment souffert d’un environnement dégradé, avec une baisse des cours du brent de 10 % l’an dernier et la chute brutale...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous