En fluvial, le transport de colis lourds ou hors gabarit reste une niche, représentant à peine 1 à 2 % des voyages opérés. En 2018, ces transports exceptionnels ont par exemple cumulé 700 000 t sur les 51,7 Mt transportées cette année-là sur les fleuves et canaux français, mais 700 voyages au total et dix à vingt de plus chaque année. « La filière est caractérisée par le petit nombre de flux réguliers et la grande hétérogénéité des origines...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous