Les paquebots de dernière génération sont au shipping ce qu’est l’A380 à l’aérien: de la massification. Dans la croisière, elle peut se matérialiser par l’embarquement de jusqu’à 10 000 personnes à qui est promise une expérience unique dans un cadre revisité. Les majors du secteur, toutes américaines et européennes, ont fait le pari du gigantisme et de la profusion de loisirs à bord afin de générer des économies d’échelle basé...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous