Le port de Marseille sortira probablement de cette crise avec un chiffre d’affaires amputé de 20 % en 2020. Fin juin, les trafics globaux accusaient une baisse de 15 % par rapport à 2019. Qu’est-ce que cette situation vous inspire pour la suite? Hervé Martel: Les trafics du port de Marseille Fos sont à l’image de la chute de la consommation et de l’arrêt de certaines productions. On sort d’une crise nationale provoquée par le projet de réforme des retraites et on vit une crise mondiale suite à l’...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous