Le sujet des taux de fret est clivant entre chargeurs et transporteurs. Les conférences avaient établi un certain équilibre, mais les chargeurs ont eu sur le champ européen la satisfaction de voir l’Europe les supprimer. Dès lors, le rapport entre offre et demande devrait être le seul principe. Or la crise économique, consécutive à l’épidémie et la baisse des trafics, réactualisent les éternels questionnements: sont-ils à un juste niveau? Pour apprécier s’ils sont en...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous