Onze paquebots ont trouvé refuge dans le port de Marseille-Fos quand d’autres places portuaires refusaient d’accueillir ces navires à la dérive. Avec ses faux airs de Miami, le port phocéen accuse le coup, et des grèves et de la pandémie, avec un manque à gagner estimé à près de 30 M€ cette année. La crise sanitaire a fait des ravages dans l’industrie de la croisière. « 550 escales de paquebots étaient programmées en 2020. Le trafic devait dépasser les 2...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous